Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

baroudoc.overblog.com

Carnet de vie d'un médecin voyageur


Mid-Winter

Publié le 21 Juin 2013, 14:30pm

La 63è mission illumine la nuit australe de concert avec une aurore.

La 63è mission illumine la nuit australe de concert avec une aurore.

Littéralement " milieu de l'hiver".

Ce jour, qui est le plus court de l'année n'est rien d'autre que le solstice d'hiver pour tous les habitants de l'hémisphère sud.

Rien d'autre ? Vraiment ?

Bien au contraire.

Le 21 juin est une date très importante pour les hivernants de toutes les bases antarctiques et subantarctiques.
Cet héritage du passé est l'occasion pour nous de se rassembler, de faire la fête et d'évacuer la pression accumulée à bas bruit par chacun d'entre nous depuis le début de cette aventure polaire.

C'était bien l'idée de base des premiers à organiser cet évènement dans la si récente histoire antarctique.

Le 21 juin 1902, plus d'un siècle déjà, les Britanniques de la "National Antarctic Expedition" organisaient des festivités pour leur premier hivernage.
Cette célébration aurait été imaginée pour rompre la monotonie des conditions de vie.

Ainsi, la Mid-winter nous relie tous aux pionniers qui ont eu le courage d'affronter l'inconnu.
Parmi eux, Robert Falcon Scott qui perdra la vie en Antarctique en 1912 dans sa course au pôle sud contre Admunsen et Ernest Shackleton qui acquerra définitivement le statut de héros polaire en sauvant tout son équipage lors de l'échec de son expédition à bord du navire "Endurance" broyé par les glaces en 1915.

Est-ce que, comme moi, les chanceux voyageurs modernes, modestes successeurs de ces défricheurs de l'extrême, ont rêvé de terres glacées et hostiles devant les documentaires contant leurs sorts tragiques ?

Je me plais à l'imaginer.

Je me plais à penser que nous consacrons un an de nos vies, non seulement pour la science, mais également pour ce vieil esprit d'aventure instillé au cours des ans au point qu'il me semble insupportable maintenant de ne le vivre que par procuration télévisuelle ou littéraire.

Alors, un évènement qui paraît anodin, une fête un tantinet potache, deviennent plus que ce qu'ils sont.

Ce défouloir se transforme en une remise à zéro des compteurs moraux.

L'occasion pour les uns de faire le point, à mi-course, sur ce qu'ils sont venus chercher et ce qu'ils ont trouvé jusqu'à présent.

Pour être honnête, pour d'autres, elle reste juste une fête !

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents