Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

baroudoc.overblog.com

Carnet de vie d'un médecin voyageur


Jules Dumont d'Urville : L'illustre inconnu

Publié le 2 Octobre 2013, 13:07pm

Il y a des années de cela, lorsque je résidais à Paris, j'entendis un guide expliquer à un groupe de touristes que la station de métro « Montparnasse-Bienvenüe » s'appelait ainsi car :

« Vous venez d'arriver à la gare Montparnasse, vous êtes les bienvenus ! »

Cette explication certes amusante, qui n’hésitait pas à faire fi du tréma sur le u, aurait fait frémir d'effroi Fulgence Bienvenüe (1852-1936),  le père fondateur du métro parisien avec Gustave Huet.

Si encore cette anecdote était un cas isolé !

Malheureusement l’intérêt que l'on peut porter à notre histoire n'est souvent qu'à la mesure de la curiosité plus ou moins vacillante de chacun.

À la suite de cet épisode, je me retrouvais à établir le dossier médical d'un patient hospitalisé (j'étais encore à ce moment-là externe en formation à la fac de médecine). Arrivé à la question «  quelle est votre adresse ? », le nom rattaché à la rue que prononça le patient ne m'évoqua rien. Naturellement, je posais alors la question fatale : « Je connais pas ; qui était cette personne ? ».

Les yeux du patient s'écarquillèrent. Puis, après quelques bredouillements, il m'avoua qu'il ne savait pas non plus. L'entretien médical suivit son cours, fin de l'histoire.


Et puis, insidieusement, j'ai recommencé, avec un autre patient, puis un autre, et puis encore un autre. Oh, le but n'était absolument pas de les piéger ou de créer un malaise. Non, il s'agissait en réalité d'une vrai curiosité. Mes lacunes en histoire sont conséquentes et c'était une occasion facile et ludique d'en combler une partie, tout en ajoutant un peu de fantaisie à des consultations bien formelles : en somme un moyen comme un autre de casser la distance médecin-patient et de faciliter l'échange.

Peu à peu, c'est devenu une habitude, que j'ai étendu à d'autres sphères que la sphère purement professionnelle.


Aussi, me voici en Terre Adélie, sur la station polaire française Dumont d'Urville depuis près de dix mois.

Et je m'interroge.

Qui était Dumont d'Urville ? Qu'est ce que je sais de lui ?

 Portrait du Contre-amiral Jules Dumont d'Urville ( 1790-1842)  par  Jérôme Cartellier - Château de Versailles.

Portrait du Contre-amiral Jules Dumont d'Urville ( 1790-1842) par Jérôme Cartellier - Château de Versailles.

Quand même !!!

 

Comme «  tout le monde », ou plutôt comme tout hivernant de ce district des TAAF ( Terres Australes et Antarctiques Françaises), je sais qu'il a découvert la Terre Adélie, nommée ainsi en l'honneur de sa femme Adèle. C'était en 1840. Je le raconte d'ailleurs dans mon article précédent (« Débarquement »).

Oui, oui ! C'est bien tout ça !

Mais pourrait-il marquer ma mémoire pour d'autres faits historiques ?

Alors j'ai cherché.
Un peu.

Je n'ai pas passé des heures à ça mais c'est fou la quantité d'informations auxquelles on peut accéder en un rien de temps de nos jours.

Rassurez-vous, je ne souhaite pas exposer une laborieuse biographie du personnage. Déjà parce que je suis sûr que vous êtes aussi capable que moi de taper son nom sur wikipédia ou dans la fenêtre de google si votre curiosité éveillée vous pousse à en savoir plus. Ensuite parce que l’exhaustivité n'est pas mon but. Mon intention est juste d'attirer l'attention sur quelques points de son histoire, histoire qui ne se borne pas à l'aventure antarctique et qui sur un plan plus personnel m'a marqué dans mon vécu de voyageur.


Donc, maintenant que je me suis documenté plus avant sur le personnage, qu’est ce que j'en retiens, moi ?

Jules Sébastien César Dumont d'Urville (1790-1842) ,alors enseigne du vaisseau La Chevrette en Méditerranée, a fortement été impliqué dans l'achat de la Vénus de Milo en 1821, en la signalant à l'ambassadeur de France à Constantinople. C'est ainsi que cette célébrissime statue découverte un an plus tôt dans l'île du même nom se retrouva au musée du Louvre, dans lequel elle réside toujours à l'heure actuelle.

                                      la Venus de Milo ( vers 130-100 avant J.-C.)

la Venus de Milo ( vers 130-100 avant J.-C.)

Au cours d'une nouvelle circumnavigation commencé en 1826 à la tête des corvettes l'Astrolabe et la Zélée, il identifie le lieu de naufrage des vaisseaux commandés par le navigateur La Pérouse disparues corps et âmes en 1788 lors de sa grande expédition autour du monde. Il aura fallu trente ans pour situer le site à Vanikoro, dans les îles Salomon. Dans les mois qui précédèrent, l'apport du navigateur anglais Peter Dillon à cette découverte est incontestable et se doit d'être signalé.

Lors de ce même tour du monde, il découvre, entre autres, les îles Fidji, et cartographie les îles Loyautés (en Nouvelle-Calédonie), dans lesquelles j'ai eu la chance d'officier au sein d'un dispensaire.

C'est sur sa proposition, résultante de ses voyages, que la Société de géographie adopte la subdivision de l'Océanie en Polynésie, Micronésie et Mélanésie ( dont il aurait créé le nom).

Il semble que cet homme aux qualités indéniables et à la curiosité affûtée était également réputé pour son caractère difficile, voire arrogant. Ça ne l'a pas empêché d'avoir des postes de commandement jusqu'en 1830, date à laquelle il est, pour ces raisons, privé de commandement durant 7 ans. Bizarrement, ces décisions interviennent au moment de la Monarchie de Juillet et touchent un homme récompensé par Charles X et ayant commandé le vaisseau qui transporta le roi déchu en fuite le 16 aout 1830 de Cherbourg à Portsmouth.

la corvette l'Astrolabe dans la tourmente. Lithographie du XIXème siècle.

la corvette l'Astrolabe dans la tourmente. Lithographie du XIXème siècle.

Ce n'est qu'en 1837 (moins d'un an avant la fin de la Monarchie de Juillet) qu'il reprend la mer pour l'expédition qui le mènera en Antarctique en janvier 1840.

Hommage philatélique à l'explorateur et sa dernière grande aventure.

Hommage philatélique à l'explorateur et sa dernière grande aventure.

Avez vous peur de partir en voyage pour des destinations exotiques sous prétexte des dangers inhérents à ce genre d'activité ? Préférez vous rester cloîtrés dans la sécurité relative de votre vie quotidienne ? Jules Dumont d'Urville apporte à sa manière un témoignage éloquent sur le sujet :

Cet explorateur qui a parcouru plusieurs fois toutes les mers du globe jusqu’à des terres inexplorées est décédé accompagné de son épouse et de son fils le 8 mai 1842 à Meudon dans la première catastrophe ferroviaire française. Il fait partie des 57 victimes d'un déraillement et incendie sur la ligne de Paris à Versailles. Si le bilan fut particulièrement lourd, c'est qu'à l'époque les chefs de train fermaient les portes à clé. À la suite de cette tragédie, les portes restaient déverrouillées en marche.

La catastrophe de Meudon sur le chemin de fer de Versailles Rive gauche.  Estampe anonyme. Bibliothèque Nationale de France

La catastrophe de Meudon sur le chemin de fer de Versailles Rive gauche. Estampe anonyme. Bibliothèque Nationale de France

Au terme de ce petit résumé des faits qui m'ont interpellé dans la vie de Jules Dumont d'Urville, je me rends compte à quel point ma méconnaissance du personnage était importante, alors même que j'aurais dû m'y intéresser par essence en raison de ma présence sur cette terre polaire.

Les quelques discussions que j'ai pu avoir avec mes camarades d'hivernage lors de la rédaction de cet article m'ont permis de me rendre compte que je n'étais pas le seul à avoir mis du temps à gratter la première couche de ce vernis superficiel dont je m’étais contenté à présent.

 

Au final, Jules Dumont d'Urville, personnage historique de grand renom ayant marqué de son empreinte le XIXème siècle, laisse malheureusement peu de traces dans la mémoire collective.

Comme tant d'autres de ce siècle riche et méconnu comme l'était également Fulgence Bienvenüe, il rejoint le bataillon des noms de rue, de place, de collèges, qui disent bien quelque chose quand on l'entend, mais sans savoir à quel événement ou époque ils se rapportent : celui des illustres inconnus.


Du moins, pour moi aujourd’hui, il a définitivement changé de catégorie, débarrassé de son qualificatif d'inconnu et je n'oublie pas que :

L'Humanité fait un interminable discours dont chaque homme illustre est une idée. 

Alfred de Vigny, Journal d'un poète.

Face à la mer, le buste de Dumont d'Urville observe depuis la base antarctique française le Rocher du Débarquement

Face à la mer, le buste de Dumont d'Urville observe depuis la base antarctique française le Rocher du Débarquement

Commenter cet article

J P P03 08/10/2013 20:04

Merci pour cette belle leçon d'histoire. Si vous en avez d'autre, je suis preneur.

Archives

Articles récents