Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

baroudoc.overblog.com

Carnet de vie d'un médecin voyageur


Du vent !

Publié le 7 Juin 2013, 10:28am

Milieu de nuit.

Mon casque audio sur les oreilles, je suis concentré sur mon inventaire.

Alors que Michel Onfray me distille aux oreilles son interprétation de Montaigne, je compte les boîtes de médicaments et vérifie les dates de péremption.

Tout le monde doit dormir, très certainement.

Pourtant, tout autour de moi, je sens le bâtiment frémir.

Il tremble, pris de secousses épileptiques, puis s'apaise un instant avant de reprendre sa gigue dans un grondement sourd. Il doit grelotter le pauvre !

De la fenêtre du bloc opératoire, je discerne, à grand peine, le projecteur du Séjour pourtant braqué dans ma direction.

Le vent, brutal et violent, entraîne dans sa course une neige légère devenue folle et dense. Si dense que, même en l'absence hypothétique de cette nuit qui joue les prolongations et dévore de plus en plus le jour, je ne pourrais voir à cinq mètres.

Ce n'est pas un temps à mettre le bout du nez dehors.

Occupé à ma tâche depuis le début de soirée, il est raisonnable de m'accorder un petit intermède.

Après avoir ravitaillé en eau chaude la thermos de thé qui m'accompagne à chaque instant de la journée, je m'installe avec délice dans le fauteuil confortable de mon bureau.

Souris en main, j'ouvre, sur le réseau intranet de la base, la page "météo en temps réel".

Surprise ! Le vent moyen sur dix minutes indiqués est de : Zéro ?

Derrière moi, le râle sifflant du vent catabatique qui déferle sur Dumont d'Urville se déchaîne. Je ressens des vibrations, comme des petites ondes de choc, jusque dans le dossier de mon siège.

Plus bas, sur la même page s'affiche la vitesse maximale enregistrée lors des six dernières heures :

118 noeuds !

Combien ?

118 noeuds ! Soit 220 km/h !

A une telle vitesse, l'anémomètre de la station Météo-France n'a pas dû apprécier ...

220 km/h ! Un record battu pour juin.

220 km/h ! Un record battu pour juin.

L'anémomètre n'a pas aimé ; il s'obstine à indiquer 0 km/h !

L'anémomètre n'a pas aimé ; il s'obstine à indiquer 0 km/h !

Vendredi matin :

Le bulletin météo du jour le confirme.

Nous avons "battu", bien indépendamment de notre volonté, le record de vent pour un mois de juin à Dumont d'Urville avec 220,7 km/h.

Le précédent record datait du 29 juin 1996 avec 219,6 km/h.

Mais, ce n'est pas très facile de se rendre compte de la puissance quasiment surnaturelle dégagée par la colère d'Eole.

Alors, à titre de comparaison, la tempête Xynthia, qui causa des dégâts considérables à travers l'Europe en février 2010 et entraîna le décès de 47 personnes, hurlait de ses 130 km/h quand elle dévasta la Charente-Maritime et la Vendée.

L'échelle Saffir-Simpson est utilisée pour classer les cyclones en fonction de la vitesse du vent.

Cette échelle graduée de 1 à 5 commence à 117 km/h.

A partir de 210 km/h, notre vent catabatique déferlant des sommets du continent antarctique jusqu'à la côte où se situe la station scientifique gérée par les TAAF et l'IPEV, serait, somme toute, comparable. à un cyclone de classe 4 !

Aujourd'hui, je suis bien au chaud dans ce bâtiment bien robuste pour supporter ces agressions constantes depuis sa construction par la TA 21 (Mission 21).

Nous en sommes à la TA 63 !

L'anémomètre devra attendre quelques jours pour être remis en fonction.

Erwan, le technicien Météo-France, doit patienter pour accéder au mât de dix mètres de haut, au sommet duquel il pourra réparer ses installations.

Le climat extrême de l'Antarctique n'a pas fini de m'impressionner ni de me surprendre.
Je suis, de toutes les façons, prêt à l'accueillir tel qu'il voudra se présenter à moi.

Après tous ces voyages, je sais qu'une chose ne changera pas :

Courir au-delà des mers, c'est changer de climat mais non changer de coeur.

Horace

Commenter cet article

mlajoux28 25/06/2013 15:40

Des conditions météorologiques exceptionnelles, qui resteront dans votre mémoire. Profitez-bien de chaque seconde que vous vivez là-bas, sur ce continent encore presque vierge de toute activité humaine, et loin de l'hypocrisie des hommes.

RosA 07/06/2013 17:51

Quand on ne court pas au-delà des mers, on ne change pas de climat.
Change-t-on de cœur ?

Archives

Articles récents